Actualités - Droit social



Quand entrer succinctement au service d'une société concurrente suffit à priver le salarié d'une contrepartie à sa clause de non-concurrence

01/06/2021

« La cour d'appel, qui a constaté que la salariée, tenue de ne pas concurrencer son ancien employeur pendant une durée de douze mois à compter de la date de rupture effective du contrat, avait quitté l'entreprise le 30 juin 2015 pour entrer au service d'une société concurrente le 1er juillet 2015, a, à bon droit, jugé qu'aucune contrepartie à la clause de non-concurrence n'était due à la salariée ».

Pour la Cour de cassation, le fait qu’un salarié entre au service d’une société concurrente, le lendemain de sa rupture de contrat, justifie l’absence de contrepartie à sa clause de non-concurrence, y compris lorsque la société concurrente rompt ensuite la période d'essai du salarié.

Cass. soc., 5 mai 2021, n° 20-10.092


Droit social (Tout voir)
01/06/2021
Si, bien entendu, injurier une collègue en la traitant de « connasse » justifie une mesure disciplinaire, le licenciement... En savoir plus
 
Fiscalité (Tout voir)
01/03/2021
« Aux termes du 1 de l'article 92 du code général des impôts : " Sont considérés comme provenant de... En savoir plus
 
Droit des affaires (Tout voir)
01/06/2021
« Si la décision de distribution des dividendes relève, selon l'article L. 232-12 du code de commerce, de l'assembl... En savoir plus
 
A savoir également (Tout voir)
01/06/2021
« Aux termes de l'article 205 du code civil, les enfants doivent des aliments à leurs père et mère ou autres asce... En savoir plus