Actualités - A savoir également



Divorce et autorisation temporaire d'utilisation du nom de l'ex-conjoint

01/01/2020

Lorsqu’une autorisation temporaire a été donnée, l’absence d'objection de l’ancien mari à l’utilisation prolongée de son nom, par son ex-femme, ne vaut pas acceptation tacite ; au même titre que la reconnaissance professionnelle de l'ex-conjointe n’octroie aucun droit à user de ce nom. Par conséquent, passé la date prévue par la convention de divorce, l’utilisation prolongée du nom est abusive.

 

 Cass. 1re civ., 26 juin 2019, n° 18-19.320


Droit social (Tout voir)
01/09/2020
Depuis le 1er septembre, le taux de compétence en dernier ressort des CPH est calqué sur celui des tribunaux judicaires, passa... En savoir plus
 
Fiscalité (Tout voir)
01/09/2020
Dans le cadre d’une SARL pour laquelle l’associé unique a opté pour l’IR, en l'absence de variation de stock... En savoir plus
 
Droit des affaires (Tout voir)
01/09/2020
« […] si l'article 5 de la loi n° 90-1258 du 31 décembre 1990, relative à l'exercice sous forme de soci... En savoir plus
 
A savoir également (Tout voir)
01/09/2020
« […] l'article L. 271-1 du code de la construction et de l'habitation n'exige pas qu'une lettre d'accompagnement soit jointe ... En savoir plus