Actualités - Droit social



Prise d'acte de la rupture : Possible pour des agissements anciens ayant persisté

01/02/2020

Même s’ils sont anciens et dénoncés tardivement (faits débutés en 1992), des agissements graves (actes d’intimidation, d’humiliation, menaces, ajoutés à une surcharge de travail), persistants, ayant conduit le salarié à l’épuisement et à l’obligation de demander sa mise à la retraite, justifient la prise d’acte de la rupture du contrat aux torts exclusifs de l’employeur.

Cass. soc., 15 janv. 2020, n° 18-23.417


Droit social (Tout voir)
01/09/2020
Depuis le 1er septembre, le taux de compétence en dernier ressort des CPH est calqué sur celui des tribunaux judicaires, passa... En savoir plus
 
Fiscalité (Tout voir)
01/09/2020
Dans le cadre d’une SARL pour laquelle l’associé unique a opté pour l’IR, en l'absence de variation de stock... En savoir plus
 
Droit des affaires (Tout voir)
01/09/2020
« […] si l'article 5 de la loi n° 90-1258 du 31 décembre 1990, relative à l'exercice sous forme de soci... En savoir plus
 
A savoir également (Tout voir)
01/09/2020
« […] l'article L. 271-1 du code de la construction et de l'habitation n'exige pas qu'une lettre d'accompagnement soit jointe ... En savoir plus