Actualités - Droit des affaires



PAS DE POSSIBILITE DE REMBOURSEMENT POUR LE NOTAIRE QUI COMMET UNE ERREUR SUR L'ORDRE DES PRIVILÈGES

01/12/2019

Aux termes de la Loi :
« celui qui reçoit par erreur ou sciemment ce qui ne lui est pas dû s’oblige à le restituer à celui de qui il l’a indûment reçu » (C. civ., art. 1302-1), tout comme « celui qui par erreur a acquitté la dette d’autrui peut agir en restitution contre le créancier » (C. civ. art. 1302-2).

Mais, pour la Cour de cassation, l’erreur du notaire sur l’ordre des privilèges, sans atteinte au principe de l’égalité des créanciers chirographaires, n’ouvre pas droit à répétition, dès lors que les créanciers ont reçu que ce que leur devait le débiteur.

Cass. 1re civ., 24 oct. 2019, n° 18-22.549


Droit social (Tout voir)
01/08/2020
« S'il procède du constat d'infraction de travail dissimulé par dissimulation d'emploi salarié, le redressement e... En savoir plus
 
Fiscalité (Tout voir)
01/08/2020
Le « carry-back » (mécanisme de report en arrière des déficits) permet, pour une société soum... En savoir plus
 
Droit des affaires (Tout voir)
01/08/2020
L’absence de distribution de dividendes, sur plusieurs années, intervenant suite à la mise en réserve syst... En savoir plus
 
A savoir également (Tout voir)
01/08/2020
« Il résulte de l'instruction que M. B... s'est marié le 23 août 2012 en Tunisie avec Mme D..., sous le r... En savoir plus